AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   





Voici l'analyse du commentaire de l'Imam at-Tabari sur le verset :


ثُمَّ اسْتَوَى إِلَى السَّمَاءِ فَسَوَّاهُنَّ سَبْعَ سَمَاوَاتٍ

Traduit dans ce sens là : C'est Lui qui a créé pour vous tout ce qui existe sur la Terre et qui, ensuite, S'est occupé du firmament, pour en tirer avec harmonie sept Cieux, dans Sa science infinie



Lisez bien car c'est très subtile. A tel point qu'on se demande si c'est de la mauvaise fois, ou de la réelle incompréhension de la part des Salafi/

L'Imam Tabari est un Imam du Salaf, qui a la croyance (aqida) des gens du Salaf a savoir le tafwid en temps général et parfois le ta°wil (que les salafis rejettent et considèrent comme égarement)

Voyez donc le procédé pour essayer de faire croire que l'Imam Tabari rejette le ta°wil alors qu'il l'approuve, et qui est une chose qui se voye chez plusieurs Salaf d'ailleurs

La première partie sera la version salafi, la deuxième la version Sunnite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Version arabe + Traduction +commentaires salafi du site la bonne référence (site qui s'amuse a essayer de prouver que les Salafs avaient la croyance des salafi d'aujourd'hui, sans grand succès hélas...)

_________________________________
TAFSIR EN ARABE :

تفسير الطبري ج: 1 ص: 191


: قال أبو جعفر الاستواء في كلام العرب منصرف على وجوه



منها انتهاء شباب الرجل وقوته فيقال إذا صار كذلك قد استوى الرجل



ومنها استقامة ما كان فيه أود من الأمور والأسباب يقال منه استوى لفلان أمره إذا استقام له بعد أود ومنه قول الطرماح بن حكيم طال على رسم مهدد أبده وعفا واستوى به بلده يعني استقام به



ومنها الإقبال على الشيء بالفعل كما يقال استوى فلان على فلان بما يكرهه ويسوءه بعد الإحسان إليه



ومنها الاحتياز والاستيلاء كقولهم استوى فلان على المملكة بمعنى احتوى عليها وحازها



ومنها العلو والارتفاع كقول القائل استوى فلان على سريره يعني به علوه عليه



وأولى المعاني بقول الله جل ثناؤه " ثم استوى إلى السماء فسواهن علا عليهن وارتفع فدبرهن بقدرته وخلقهن سبع سموات


والعجبُ ممن أنكر المعنى المفهوم من كلام العرب في تأويل قول


الله: " ثم استوى إلى السماء "، الذي هو بمعنى العلو والارتفاع، هربًا عند نفسه من أن يلزمه بزعمه -إذا تأوله بمعناه المفهم كذلك- أن يكون إنما علا وارتفع بعد أن كان تحتها - إلى أن تأوله بالمجهول من تأويله المستنكر. ثم لم يَنْجُ مما هرَب منه! فيقال له: زعمت أن تأويل قوله " استوى " أقبلَ, أفكان مُدْبِرًا عن السماء فأقبل إليها؟ فإن زعم أنّ ذلك ليس بإقبال فعل، ولكنه إقبال تدبير, قيل له: فكذلك فقُلْ: علا عليها علوّ مُلْك وسُلْطان، لا علوّ انتقال وزَوال. ثم لن يقول في شيء من ذلك قولا إلا ألزم في الآخر مثله. ولولا أنا كرهنا إطالة الكتاب بما ليس من جنسه، لأنبأنا عن فساد قول كل قائل قال في ذلك قولا لقول أهل الحق فيه مخالفًا. وفيما بينا منه ما يُشرِف بذي الفهم على ما فيه له الكفاية إن شاء الله تعالى




TRADUCTION :

Tafsir tabari tome 1 page 92
Abou Ja'far Tabari a dit :


l'Istiwa dans la langue des arabes a plusieurs sens. Parmi elles

  • Atteindre sa maturité pour un homme, le summum de sa force. On dit de lui alors qu'il a Istawa.
  • la constance (stabilité)...
  • se diriger (se présenté) vers qqchose par l'action. Comme lorsqu'on dit : "Untel s'est Istawa vers Untel avec ce qu'il deteste aprés avoir était bien avec lui"
  • la domination. Comme lorsqu'ils disent : "Untel s'est Istawa sur le royaume". c'est à dire qu'il s'en est emparé.
  • prendre de la hauteur ('alâ) , s'élevé (Irtafa'a). Comme lorsqu'on dit : "Untel s'est Istawa sur son lit". c'est à dire qu'il est élevé dessus, il s'est élevé (Irtafa'a)

Le sens privilégié de la parole d’Allah «thoumma istawa ila samâ fasawwâhounna» est : il a pris de la hauteur au dessus d'eux (‘alâ), il s’est élevé (irtafa’a) puis les a organisés avec sa puissance et en à fait sept cieux.
Il est étonnant de voir celui qui rejette le sens connu des arabes dans l’explication de la parole d’Allah « puis il s’est Istawa envers les cieux », c’est a dire la prise de hauteur et l’élévation (‘ala, irtafa’a). Il prétend fuir une implication – s’il le prend dans son sens connu – qui consiste à dire qu’il s’est élevé et à pris de la hauteur après avoir été en dessous des cieux ! il a fuit le sens connu pour se dirigé vers une interprétation inconnu detestable, et au finale il est quand même tombé dans ce qu’il voulait fuir ! On lui rétorquera : « tu prétend que l’explication du mot istawa est « se diriger vers ». Est-ce qu’il ne s’occupait pas des cieux puis il se dirigea vers les cieux ? » S’il prétend qu’ici « se diriger vers » n’est pas une action (un mouvement) mais signifie « se charger de », il lui sera alors répondu : « pareillement alors, dit : sa royauté, sa puissance s’est élevé et non une élévation tel un déplacement » puis il ne cessera pas de donner un avis sans que celui-ci implique la même chose que l’autre.
Si nous n’avions pas peur d’allongé ce livre avec ce qui ne fait pas partie de son thème, nous arions montré la fausseté de toute les paroles qui s’opposent aux gens de la Sounnah.



COMMENTAIRES DU SALAFI :

On voit clairement qu'il a choisi le sens de "s'élevé" (irtafa'a) et non le sens de dominé.

L'élévation ne signifie pas pour lui une élévation de puissance.

Dans ce paragraphe Tabarî n'a jamais interprété l'Istawa par l'élévation de la royauté, au contraire. Il leur dit que ces interprétations ne leur servent à rien car à chaque fois cette interprétation impliquera une contradiction.

"puis (thoumma) sa royauté (moulk) et sa puissance (soultan) s'exercèrent sur les cieux"

Donc avant ça sa royauté et sa puissance n'était pas complete ?

Voilà ce que Tabari à voulu dire, il a fait le même raisonnement qu'avec le Iqbâl (se diriger vers) précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Malgré que le tafsir soit ambigue (on va voir pourquoi) le commentaire est déjà a coté de la plaque total.

VOYONS CECI :

Tafsir at-Tabari a écrit:
S’il prétend qu’ici « se diriger vers » n’est pas une action (un mouvement) mais signifie « se charger de », il lui sera alors répondu : « pareillement alors, dit : sa royauté, sa puissance s’est élevé et non une élévation tel un déplacement » puis il ne cessera pas de donner un avis sans que celui-ci implique la même chose que l’autre.

Cette traduction et ce passage est une vraie gifle au salafis qui l'ont traduite car il est claire qu'il s agit pour eux de l'élevation de la puissance et pas d'Allah

Les salafis qui l'ont traduit voulaient falcifier le vrai texte d'at-Tabari avec une mauvaise traduction mais malgré cela ils sont tombé dans le piège de parler de l'élevation de la puissance et de la royauté .

L'imam at-Tabari dans le texte parle que son 3uluww à Lui et pas de sa Puissance qui est une élevation de puissance alors même avec la falcification ils sont dans l'embaras car ça parle de l'élevation de la puisance bien que la vraie traduction est que Allah parle de son 3uluw élevation à Lui qui est un 3uluww élevation métaphorique qui veut dire l'élevation par la royauté et la puissance.


Le tafsir est formulé sous forme de dialogue, et le lecteur débutant ne le comprendra pas forcémment. Et c'est d'ailleurs peut être même le cas du salafis qui l'a traduit et commenté...

Voyons l'explication et voyons de qui parle l'Imam Tabari dans le tafsir quand il dit "S’il prétend ceci, il lui sera alors répondu [...] puis il ne cessera pas de donner un avis sans que celui-ci implique la même chose que l’autre."

Qui est cette "personne" (ou ce groupe de personne) que l'Imam Tabari réfute ici ? Ceux qui font le ta°wil autorisé ? Ou ceux qui font un ta°wil déviant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   



Il faut savoir que l'Imam Al Tabari remet en cause ici les Muatazillites et autres groupes qui sous couvert de tanzih font des taawil (interprétations) que lui n'approuve pas.

Il nous explique que le sens compris de ce passage dans la langue Arabe, il dit ceci :




المعنى المفهوم من كلام العرب في تأويل قول الله



On est déja dans du taawil là, car sachant que le mot "Istawa" a plusieurs sens dans la langue Arabe, l'Imam Al Tabari nous parle du sens compris et non premier, ce qui veut dire que selon lui d'aprés le contexte, le sens qui sera compris par les Arabes est celui de l'élévation.


Maintenant, il s'attaque à ceux qui ont fuit ce sens "élévation" car pour eux c'est ambigue et ça prète à confusion, donc ça implique une ressemblance avec les créatures (tachbih) c'est pour ça qu'ils ont eu recours à d'autres "taawil" (interprétations) que l'Imam condamne.


Il ne condamne donc pas le ta°wil des Ach'ârites par exemple (vu qu'il le fait lui même) mais le ta°wil erroné des groupes déviants qui en voulant exempté Allah de ressemblance ont presque renié ses attributs

Et il justifie son rejet de leur méthodologie en leur disant que "l'élévation = Al Ûlouw" n'implique pas le tachbih et la ressemblance avec les créatures, et pour cela il suffit de prendre l'élévation dans le sens métaphorique et non apparent pour que ça soit correct, c'est pour ça qu'il leur dit :



Eh bien dites alors qu'il s'agit d'une élévation au dessus des cieux de royauté et de pouvoir


فقُلْ: علا عليها علوّ مُلْك وسُلْطان



Donc l'Imam Tabari leur conseil ici de dire que c'est une élévation de royauté et de pouvoir. Si ce n'est pas du Ta°wil (comme celui des ach'ârites) alors c'est quoi ??

Maintenant nous avons dans le message cet ignorant salafi qui joue sur le mot "Irtafa'â" pensant avoir fait une trouvaille et nous coincer avec ça alors qu'il ne fait que se ridiculiser comme on va le voir.

Il veut nous parler qu'Irtafa'â veut dire une élévation du bas vers le haut !

Ces wahhabites ne sont plus à une aberration prés, aprés avoir attribuer à Allah la descente du haut vers le bas au sens réel et apparent, ils attribuent aussi à Allah l'élévation du bas vers le haut (astaghfiroullah), ils ont fait d'Allah un etre qui se déplace tel un ascensseur de haut vers le bas et du bas vers le haut et ainsi de suite

Le pire c'est qu'ils veulent nous faire croire que l'Imam Al Tabari a une telle croyance !

Sobhan Allah comment peut-on croire qu'Allah s'élève du bas vers le haut ?!

Mais comme je le disais dans mon message d'hier, nous avons les propos de ces Imam devant nous qui resteront comme une pierre dans la gorge de ces menteurs et déviants.

Nous affirmons sans l'ombre d'un doute que l'Imam Al Tabari utilise le mot "Irtafa'â" dans le sens métaphorique et non réel et apprent qui impliquerait comme le prétendent ces ignorants un déplacement du bas vers le haut.


La preuve de ce qu'on avance est que l'Imam dit clairement et dans la même phrase qui plus es :



لا علوّ انتقال وزَوال


Non une élévation de déplacement et de disparition
(d'un point A vers un point B)


l'Imam rejette clairement le déplacement comme sens à l'élévation et l'irtifa'â dont il parle, il est trés précis dans le sens qu'il veut confirmer au verset, un sens métaphorique qui n'implique pas le tachbih et qui est correct du point de vue de la Âqida.

C'est ce qu'il a voulu démontrer à ceux qu'il réfute, l'Imam Tabari il leur dit en somme :

"si le sens "Ôulouw" vous pose problème pârce que vous pensez qu'il implique le tachbih, vous n'avez pas besoin d'avoir recours à un ta'awil déttestable, il vous suffit de prendre le sens du mot "Ôulouw" comme je l'ai défini, à savoir une élévation de royauté et de pouvoir, sans déplacement"

Et bizarrement cette phrase trés importante de l'Imam :


لا علوّ انتقال وزَوال



Non une élévation de déplacement et de disparition
(d'un point A a un point B)


Les salafis du message posté, l'ont occulté parce qu'elle est mortelle pour eux et leur délires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   



Voici les propos en Arabe de l’Imam Al Tabari et on va essayer d’être le plus pédagogue possible pour que les gens sincères comprennent et que leurs cœurs soient apaisés, et que les Mouchabiha restent dans leurs déviances et innovations.



قال أبو جعفر: الاستواء في كلام العرب منصرف على وجوه: منها انتهاءُ شباب الرجل وقوّته، فيقال، إذا صار كذلك: قد استوى الرّجُل. ومنها استقامة ما كان فيه أوَدٌ من الأمور والأسباب، يقال منه: استوى لفلان أمرُه. إذا استقام بعد أوَدٍ، ومنه قول الطِّرِمَّاح بن حَكيم:


طَالَ عَلَى رَسْمِ مَهْدَدٍ أبَدُهْ... وَعَفَا وَاسْتَوَى بِهِ بَلَدُه


يعني: استقام به. ومنها: الإقبال على الشيء يقال استوى فلانٌ على فلان بما يكرهه ويسوءه بَعد الإحسان إليه. ومنها. الاحتياز والاستيلاء (1) ، كقولهم: استوى فلان على المملكة. بمعنى احتوى عليها وحازَها. ومنها: العلوّ والارتفاع، كقول القائل، استوى فلان على سريره. يعني به علوَّه عليه.


وأوْلى المعاني بقول الله جل ثناؤه:"ثم استوى إلى السماء فسوَّاهن"، علا عليهن وارتفع، فدبرهنّ بقدرته، وخلقهنّ سبع سموات.




Nous avons donc ici l’Imam Al Tabari qui nous confirme que l’Istiwa comporte plusieurs sens dans la langue Arabe, et il énumère ces sens comme étant :

- L’accomplissement, on dit d’un homme qui a fini sa croissance et a atteint sa maturité que cet homme « Istawa » ce qui veut dire il est accompli.


- Comme sens aussi nous avons l’arrangement, comme dire que les affaires de telles personnes se sont arrangées « istawa amrouh »


- Il y a aussi le fait de diriger sa volonté vers une chose.


- Aussi comme sens existant dans la langue Arabe le fait qu’Istawa veut dire « l’istilla’a = la domination ».



Nous ouvrons ici une parenthèse pour vous montrer la mauvaise foi des wahhabites car quand ils trouvent que certains savants Ach’ârites ont interprété l’Istiwa par la domination, ils leur disent que ce sens ils l’ont pris chez un poète Chrétien et rejettent ce sens !
Déjà toute la Oumma est unanime pour considérer la poésie préislamique comme une référence en langue Arabe, et peu importe que ces poètes soient Idolâtres ou Chrétiens, ce qui compte c’est de prouver par cet héritage que tel ou tel sens existe bien chez les Arabes, mais comme d’habitude les seuls qui font pas comme tout le monde et qui se marginalisent sont les Wahhabites Mouchabiha qui viennent nous étaler leur ignorance en nous disant que le ver de poésie cité par ceux qui interprètent l’Istiwa par domination vient d’un poète Chrétien !!

De plus nous avons l’Imam Al Tabari dont ils essaient de prétendre « mensongèrement » qu’il partage leurs aberrations, qui confirme ce sens dans la langue Arabe.
Vous allez dire quoi maintenant ? que l’Imam Al Tabari est aussi Chrétien ?!
J’avais dis dans mon précédent message que les textes clairs de ces savants resteront comme un caillou en travers de la gorge de ces Innovateurs et ce jusqu'à la fin des temps, ainsi ils ne pourront jamais étayer leur mensonges sur ces savants et pervertir leur croyance en leur faisant dire ce qu’ils n’ont pas dit.



- Comme sens aussi il y’a l’élévation (al Ôulouw wal Irtifa’â)


Après cela l’Imam Al Tabari donne son avis de prépondérance et que selon lui le sens prioritaire dans le contexte du verset est le dernier (Al öulouw wal Irtifa’â) l’élévation.

Mais il ne s’oppose pas aux autres sens qui sont tous corrects du point de vue de la langue Arabe ! ça c’est important il faut le garder à l’esprit, seulement lui penche vers le dernier sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

والعجبُ ممن أنكر المعنى المفهوم من كلام العرب في تأويل قول الله:"ثم استوى إلى السماء"، الذي هو بمعنى العلو والارتفاع، هربًا عند نفسه من أن يلزمه بزعمه -إذا تأوله بمعناه المفهم كذلك- أن يكون إنما علا وارتفع بعد أن كان تحتها - إلى أن تأوله بالمجهول من تأويله المستنكر. ثم لم يَنْجُ مما هرَب منه! فيقال له: زعمت أن تأويل قوله"استوى" أقبلَ، أفكان مُدْبِرًا عن السماء فأقبل إليها؟ فإن زعم أنّ ذلك ليس بإقبال فعل، ولكنه إقبال تدبير، قيل له: فكذلك فقُلْ: علا عليها علوّ مُلْك وسُلْطان، لا علوّ انتقال وزَوال.



Maintenant l’Imam s’occupe de répondre à ceux qui ont opté pour une autre interprétation, et en vérité il ne critique pas leur ta’awil, mais leur reproche leur intolérance et leur critique vis-à-vis du ta’awil choisi par l’Imam Al Tabari et d’autres Salafs.

En effet le Ta’awil est de choisir un sens parmi les sens possibles dans la langue Arabe, mais l’erreur est d’imposer un sens au détriment des autres et de décréter que c'est ce sens qui est bon et critiquer les autres.

Ici l’Imam leur reproche leur critique de l’explication de l’Istiwa par l’élévation, d’autant qu’ils n’ont pas accordé aux partisans de ce ta’awil la bonne opinion, au contraire ils ont compris ça dans un sens péjoratif à savoir que l’élévation implique la prise d’hauteur (du bas vers le haut), ceci on le voit clairement dans cette phrase de l’Imam :




يلزمه بزعمه -إذا تأوله بمعناه المفهم كذلك- أن يكون إنما علا وارتفع بعد أن كان تحتها - إلى أن تأوله بالمجهول من تأويله المستنكر.



C’est leur explication de l’élévation qu’il trouve blâmable, puis il précise que nous aussi si on voulait on pourrait prendre votre interprétation dans le mauvais sens et dire pour que quand vous dites : Istawa veut dire se diriger vers, on pourrait vous rétorquer : est-ce qu’Il était à l’opposé pour se tourner vers les cieux ?

L’Imam les met devant le fait accompli, que tout le monde peut faire ça d’attribuer des mauvais sens aux dires des gens.

Et comme ils vont répondre pour justifier leur ta’awil que ce n’est pas ce sens blâmable qui est voulu mais plutôt il s’est dirigé vers les cieux avec Sa volonté et Son administration des cieux par Sa sagesse.

Alors, l’Imam leur rétorque eh bien ce qui est valable pour vous l’est aussi pour nous, pourquoi trouvez vous des justifications et explications acceptables à votre ta’awil alors que vous donnez la plus mauvaise explication au notre ?!

Et il leur donne même ce qu’il faut dire comme justification et explication acceptable au Ta’awil d’Istawa par l’élévation et qu’il suffit de dire :

C’est une élévation de Royauté et de pouvoir et non une élévation de déplacement.


Par rapport aux mu°tazilites qui disent : « plutôt il s’est dirigé vers les cieux avec Sa volonté et Son administration des cieux par Sa sagesse. »

Il dit c’est pareil vous n’avez qu’a dire pour notre Ta’awil :
« C’est une élévation de Royauté et de pouvoir et non une élévation de déplacement. »

Je pense qu’arrivé à ce stade les propos de l’Imam sont devenus plus clairs Inchallah.

Ce qu’on remarquera c’est que le sens blâmable invoqué par ceux qui ont critiqué le ta’awil d’Istawa par l’élévation, et que l’Imam Al Tabari est d’accord dessus puisqu’il se donne la peine de fournir ce que veulent dire ceux qui interprètent l’Istiwa par l’élévation, ce sens blâmable qui est : « une prise d’hauteur, un déplacement du bas vers le haut »

Étrangement c’est ce sens là que les wahhabites ont pris et le pire dans tout ça c’est qu’ils veulent le coller à l’Imam Al Tabari, c’est quand même culoté, le mensonge pour les besoins théologiques n’a pas de limite


Comme l’a dit sayiduna Rassoul Allah « Si tu n’a pas de pudeur fais ce que tu veux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Pour nous les propos de l’Imam ne posent aucun problèmes, mais s’ils sont compris selon la méthodologie de l’Imam et non selon la méthodologie wahhabite salafie !

L’Imam dit :

وعني بقوله:( هُوَ رَابِعُهُمْ )، بمعنى: أنه مشاهدهم بعلمه، وهو على عرشه.


Il veut dire par Sa parole « Il est leur quatrième » dans le sens qu’il les observe par sa science, et Il est sur Son trône.



Nous avons déjà dit et vu plus haut que pour l’Imam Al Tabari l’Istiwa d’Allah était à comprendre dans le sens d’une « élévation de sa royauté et son pouvoir, et non une élévation de déplacement »

Cela veut dire que malgré cette élévation d’Allah, Il est prés de nous et voit et entend ce que nous faisons et disons, sans que rien ne lui échappe.

Ça veut dire qu’Allah n’est pas concerné par les distances ou les dimensions ni par les espaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Voyons ce que dit l’Imam Al Tabari a propos de la proximité d’Allah :



القول في تأويل قوله تعالى : { وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِي عَنِّي فَإِنِّي قَرِيبٌ أُجِيبُ دَعْوَةَ الدَّاعِ إِذَا دَعَانِ فَلْيَسْتَجِيبُوا لِي وَلْيُؤْمِنُوا بِي لَعَلَّهُمْ يَرْشُدُونَ (186) }


قال أبو جعفر: يعني تعالى ذكره: بذلك وإذا سَألك يا محمد عبادي عَني: أين أنا؟ فإني قريبٌ منهم أسمع دُعاءهم، وأجيب دعوة الداعي منهم.


* * *

3/480-481


L’Imam nous dit dans l’interprétation de ce verset :



« Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi.. alors Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés. »

L’Imam Al Tabari dit : « Allah veut dire par là, si Mes serviteurs t’interrogent Ô Mohamed sur Moi : où je suis ?
Je suis proche d’eux, J’écoute leurs invocations et Exauce l’invocation de l’invocateur parmi eux.

Puis l’Imam donnes des hadith qui confirme son interprétation, parmi eux :




2905- حدثنا الحسن بن يحيى قال، أخبرنا عبد الرزاق قال، أخبرنا جعفر بن سليمان، عن عوف، عن الحسن قال: سأل أصحاب النبي صلى الله عليه وسلم النبيَّ صلى الله عليه وسلم: أين ربُّنا؟ فأنزل الله تعالى ذكره:"وإذا سألك عبادي عَني فإني قريبٌ أجيب دعوة الداع إذا دعان"


Al hassan Ibn yahya nous a entretenu en disant, Abderrazaq nous a informé en disant, Ja’âar Ibn Souleymane nous a informé, d’après Âwf d’après Al Hassan qui a dit : les compagnons du Prophètes sur lui les prières et salutations d’Allah ont questionné le Prophète sur lui les prières et salutations d’Allah : Où est notre Seigneur ?
Alors Allah que son nom soit sanctifié a révélé :
« Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi.. alors Je suis tout proche : Je réponds à l'appel de celui qui Me prie »

J’aimerais profiter de cette citation pour attirer l’attention sur cette subtilité qui se trouve dans ce verset et son histoire et la cause de sa révélation.

Remarqué que les compagnons ont posé la question : Où es Allah ?

Et remarquez surtout la différence entre la réponse d’Allah et la réponse de la servante qui avait dit dans le hadith : au ciel (hadith sur lequel on a déjà beaucoup parlé et comment il faut le comprendre)

Mais par contre remarquez la sagesse d’Allah Qui Se connait mieux que quiconque.

Qui peut parler d’Allah mieux qu’Allah ?!

Eh bien Allah n’a pas révélé : dit leur Je Suis au ciel !

Non, Allah a voulu attirer l’attention que les distances ne s’appliquent pas à lui ni les endroit ni les localisations, tout ce qu’on a besoin de savoir est qu’il est proche de nous, non une proximité physique, mais une proximité de Miséricorde, de science.

Dans ce sens je ne peux m’empêcher de poster ces paroles très fortes et irréfutables de l’Imam Al Razi dans son tafssir a propos de ce verset :



الثالث : وهو أن هذه الآية من أقوى الدلائل على أن القرب المذكور في هذه الآية ليس قرباً بالجهة ، وذلك لأنه تعالى لو كان في المكان لما كان قريباً من الكل ، بل كان يكون قريباً من حملة العرش وبعيداً من غيرهم ، ولكان إذا كان قريباً من زيد الذي هو بالمشرق كان بعيداً من عمرو الذي هو بالمغرب ، فلما دلت الآية على كونه تعالى قريباً من الكل علمنا أن القرب المذكور في هذه الآية ليس قرباً بحسب الجهة ، ولما بطل أن يكون المراد منه القرب بالجهة ثبت أن المراد منه القرب بمعنى أنه تعالى يسمع دعاءهم ويرى تضرعهم


3/110



Le troisième : est que ce verset est l’une des plus grande preuve que la proximité mentionnée dans le verset n’est pas une proximité par la direction (au sens physique), et ce, parce que si (Allah) Le très haut était dans un endroit, Il n’aurait pas été proche de tous, plutôt Il aurait été proche des porteurs du trône loin des autres, et Il aurait donc été proche de zayd qui est en orient loin de Amr qui est en occident.


Or comme le verset a démontré qu’Il était proche de tous, nous avons su donc que la proximité mentionnée n’est pas une proximité au sens de la direction, et cependant qu’il s’est démontré l’impossibilité que le sens voulu soit la proximité au sens de la direction, Il s’est prouvé donc que le sens voulu qu’Allah Le très haut Entend leur invocation et Voit leur supplication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Et justement on retrouve ce sens que je suis entrain d’évoqué dans d’autres endroits de tafssir de l’Imam Al Tabari, il dit par exemple ici en interprétant le verset du trône (Ayatoul Kourssi) :



وأما تأويل قوله:"وهو العلي" فإنه يعني: والله العلي.


* * *

و"العلي""الفعيل" من قولك:"علا يعلو علوا"، إذا ارتفع،"فهو عال وعلي"،"والعلي" ذو العلو والارتفاع على خلقه بقدرته.
5/405



Sur la fin du verset où il est dit :




« Et Il est le Très Haut, le Très Grand. »



A propos du « Très Haut » (Al Âliy) l’Imam dit clairement : celui qui possède l’élévation sur Ses créatures « Par Sa Puissance »

Voyez avec moi que l’Imam dit que le Ôulouw sur les créatures est « Bi Qodratihi = « Par Sa Puissance »

Il ne dit pas que ce Ôulouw est par la localisation ou par la direction (al jiha) !

Où les wahhabites voient ici une analogie entre leur égarement et la croyance saine de l’Imam Al Tabari ?

Cette parole de l’Imam elle est conforme à qui ?

Au postulat des Ash’ârites qui expliquent l’élévation dans le sens métaphorique ?

Ou

Au postulat wahhabite et de tout les Mouchabiha qui expliquent l’élévation dans les deux sens physique et métaphorique ?


Est-ce le seul endroit où l’Imam dit ça ?

Ou le dit-il a d’autres occasions dans son tafssir ?

Ainsi les lecteurs verront qui va à la pêche aux passages ambigus et qui se base vraiment sur l’œuvre globale de l’Imam ?


Dans le tafssir du verset 61 de Sourate Al An’âm (Les Bestiaux), l’Imam dit ceci :



القول في تأويل قوله : { وَهُوَ الْقَاهِرُ فَوْقَ عِبَادِهِ وَيُرْسِلُ عَلَيْكُمْ حَفَظَةً حَتَّى إِذَا جَاءَ أَحَدَكُمُ الْمَوْتُ تَوَفَّتْهُ رُسُلُنَا وَهُمْ لا يُفَرِّطُونَ (61) }

قال أبو جعفر: يقول تعالى ذكره:"وهو القاهر"، والله الغالب خلقه، العالي عليهم بقدرته، (2) لا المقهور من أوثانهم وأصنامهم، المذلَّل المعْلُوّ عليه لذلته
11/408


L’Imam dit à propos de ce verset :


« Et Il est le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs. Et Il envoie sur vous des gardiens . Et lorsque la mort atteint l'un de vous, Nos messagers (les Anges) enlèvent son âme sans aucune négligence. »




A propos du mot « fawqa = sur et au-dessus» que les wahhabites et les Mouchabiha comprennent toujours dans le sens de la direction physique, l’Imam dit (et ce sont ses propres mots, il ne cite personne là) :



قال أبو جعفر: يقول تعالى ذكره:"وهو القاهر"، والله الغالب خلقه، العالي عليهم بقدرته



L’Imam dit : « et Il est Le dominateur » et Allah est celui qui Triomphe de Ses créatures, L’élevé sur eux « Bi Qodratihi = « Par Sa Puissance »


Encore une fois l’Imam ne dit pas que ce Öulouw est par la localisation ou par la direction (al jiha) !

Où les wahhabites voient ici une analogie entre leur égarement et la croyance saine de l’Imam Al Tabari ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Poursuivant avec les propos clairs de l’Imam, dans la même Sourate (Al An’âm) verset 18 :



القول في تأويل قوله : { وَهُوَ الْقَاهِرُ فَوْقَ عِبَادِهِ وَهُوَ الْحَكِيمُ الْخَبِيرُ (18) }


قال أبو جعفر: يعني تعالى ذكره بقوله:"وهو"، نفسَه، يقول: والله الظاهر فوق عباده (1) = ويعني بقوله:"القاهر" ، المذلِّل المستعبد خلقه، العالي عليهم. وإنما قال:"فوق عباده"، لأنه وصف نفسه تعالى ذكره بقهره إياهم. ومن صفة كلّ قاهر شيئًا أن يكون مستعليًا عليه .


فمعنى الكلام إذًا: والله الغالب عبادَه، المذلِّلهم، العالي عليهم بتذليله لهم، وخلقه إياهم، فهو فوقهم بقهره إياهم، وهم دونه ="وهو الحكيم" ، يقول: والله الحكيم في علِّوه على عباده، وقهره إياهم بقدرته، وفي سائر تدبيره (2) ="الخبير"، بمصالح الأشياء ومضارِّها، الذي لا يخفي عليه عواقب الأمور وبواديها، ولا يقع في تدبيره خلل ، ولا يدخل حكمه دَخَل.


11/288



« C'est Lui Dominateur Suprême sur Ses serviteurs; c'est Lui le Sage, le Parfaitement Connaisseur. »


Encore une fois l’Imam interprète le mot « fawqa = sur et au-dessus » par une élévation au sens de la puissance et la domination
L’Imam dit clairement :


فمعنى الكلام إذًا: والله الغالب عبادَه، المذلِّلهم، العالي عليهم بتذليله لهم، وخلقه إياهم، فهو فوقهم بقهره إياهم، وهم دونه


Traduction :

« Le sens des paroles est donc : et Allah est Le triomphant de Ses serviteurs, Celui qui les soumet, L’élevé au-dessus d’eux Par le fait de les soumettre, et les créer, Il est donc au-dessus d’eux Par sa domination d’eux, et eux sont en dessous de lui (ou moins que lui)



Al Hamdou Lillah les paroles de l’Imam ne souffrent aucun doute sur sa croyance au sujet de la « fawqiya = l’élévation)



Voyons aussi ces propos très clair de l’Imam Al Tabari où il exalte d’Allah de l’endroit :



القول في تأويل قوله : { لِلَّهِ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالأرْضِ وَمَا فِيهِنَّ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ (120) }

قال أبو جعفر: يقول تعالى ذكره: أيها النصارى،"لله ملك السموات والأرض" ، يقول: له سلطان السموات والأرض (3) ="وما فيهن" ، دون عيسى الذين تزعمون أنه إلهكم، ودون أمه، ودون جميع من في السموات ومن في الأرض، فإن السموات والأرض خلق من خلقه وما فيهن، وعيسى وأمُّه من بعض ذلك بالحلول والانتقال، يدلان بكونهما في المكان الذي هما فيه بالحلول فيه والانتقال، أنهما عبدان مملوكان لمن له ملك السموات والأرض وما فيهن. ينبِّههم وجميعَ خلقه على موضع حجته عليهم، ليدَّبروه ويعتبروه فيعقلوا عنه ="وهو على كل شيء قدير"، (1) يقول تعالى ذكره: والله الذي له ملك السموات والأرض وما فيهن، قادرٌ على إفنائهن وعلى إهلاكهن، وإهلاك عيسى وأمه ومن في الأرض جميعًا كما ابتدأ خلقهم، لا يعجزه ذلك ولا شيء أراده، لأن قدرته القدرةُ التي لا تشبهها قدرة، وسلطانه السلطان الذي لا يشبهه سلطان ولا مملكة.
11/245-246
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Il s’agit du verset 120 de Sourate Al Maeda (la table servie) :



« A Allah seul appartient le royaume des cieux, de la terre et de ce qu'ils renferment et Il est Omnipotent. »




L’Imam Al Tabari dit :


« Allah que son nom soit sanctifié dit : Ô Chrétiens « A Allah seul appartient le royaume des cieux, de la terre » Il dit : Il a le pouvoir et la royauté des cieux et de la terre « et de ce qu'ils renferment » en dehors d’Îssa (Jésus) que vous prétendez être votre dieu, et en dehors de sa mère, et en dehors de tout ceux qui sont dans les cieux et sur terre, car les cieux et la terre sont des créatures parmi les créatures d’Allah ainsi que ce qu’ils renferment, et Îssa (Jésus) et sa mère font partie de ça, par l’inhérence et le déplacement (Al Houloul wal intiqal) ils prouvent par le fait qu’ils soient dans un endroit dans lequel ils sont par inhérence en lui et déplacement, qu’ils sont deux esclaves appartenant à Celui Quia la possession des cieux et de la terre et ce qu’ils renferment. »



Nous voyons qu’ici l’Imam Al Tabari utilise la même méthodologie que vont utiliser plus tard les savants Ash’ârites de Ossoul Al Dine, une rhétorique basée sur le texte et la raison pour démontrer une vérité transcendante.

Il prouve par le fait que sayiduna Îssa (jésus) et sa mère soient localisable, dans un endroit, qu’ils ne sont pas des dieux, et que par conséquent ne fait pas partie des attributs d’un dieu la localisation et l’inhérence.

Et il dit que justement Allah a voulu attirer l’attention des Chrétiens dans ce verset sur cette subtilité, il le dit clairement dans la suite de ses propos :


ينبِّههم وجميعَ خلقه على موضع حجته عليهم، ليدَّبروه ويعتبروه فيعقلوا عنه


Il dit :


« Il (Allah) attire leur attention ainsi que toute sa création sur l’endroit de sa preuve contre eux, l’argument qui ne leur laisse pas d’excuse au jour du jugement, afin qu’ils le méditent et y réfléchissent pour raisonner dessus »


L’Imam explique bien que c’est cette subtilité qu’Allah veut que les Chrétiens et tout le monde voit et comprenne, en méditant dessus afin de comprendre la différence entre la créature et Le créateur, et cette subtilité comme l’a bien dit l’Imam plus haut c’est l’inhérence et la localisation qui sont indissociable de la créature alors que Le Créateur en est exempt.

Les wahhabites vont-ils critiquer l’Imam Al Tabari d’avoir recours au Kalame (la rhétorique) ?!

En tout les propos de l’Imam sont sans équivoque pour exalter Allah de la localisation et la direction.


Voici pour les propos clairs et catégoriques de l’Imam Al Tabari, j’avais dis dans un message précédent qu’ils ne peuvent se soumettre à l’arbitrage de l’Imam entre nous car dés qu’on amènera les textes clairs de l’Imam il ne leur restera plus que les yeux pour pleurer.

Alors à quoi bon insister et nous ramener quelques passages ambigus pour tenter de sauver la face et essayer de coller ce noble Imam à votre croyance déviante ?

Vous ne faites que vous ridiculiser encore plus et prouver votre ignorance et mensonge sur les Imam que vous voulez coller à votre sinistre école. Et ce à cause de votre disette scientifique, vous rendant compte que vous ne pouvez aborder une quelconque science sans être tributaire des maitres Ash’ârites, au point qu’il n’y a pas un seul wahhabi sur terre qui ne lit le Coran selon la version de Hafs sans que ça soit les Ash’ârites qui lui ont transmis cette lecture et enseigné les règles de tajwid, puisuqe ces lectures ainsi que les ahkames de yajwid ce sont eux qui les ont transmis, enseignés et expliqués

Mais Allah se chargera des ingrâts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Mais parlant maintenant de qui sont vos vrais ancêtres (salafs)

Ce qui va suivre mes frères et sœurs est le récit de tristes et douloureux événements vécu par l’Imam Al Tabari


Ces tristes évennement sont justement causé par les ancêtres de ces salafis, leur vrai salafs (précédesseurs) en vérité.


Pour vous mettre dans l’atmosphère de l’époque je rappelle ces quelques événements de l’époque que j’avais déjà évoqué dans le texte que j’avais traduit de l’Imam Mohamed Al Ghazali, on pouvait y lire :


Citation :


« Ce groupe a causé quelques troubles à Bagdad puis est tombé dans l'oubli.


Il est mentionné dans "El Kamil" d'Ibn El Athir que le Calife Abbasside "El Radi Billah" a promulgué un édit à leur encontre, lequel contient ce qui suit :


"...vous prétendez que la laideur de vos visages est à l'image du Seigneur des mondes, et que votre forme hideuse est identique à Sa forme !

Vous citez les mains, les doigts et les pieds, l'ascension dans le ciel et la descente sur terre, Que S'élève Allah et qu'Il soit soustrait de ce que disent les injustes et les négateurs, comme il se doit à Sa gloire, etc."

Cela se passa au 4éme siècle de l'hégire, année 323h.


Ibn Assakir mentionne également dans son livre "Démonstration du mensonge de celui qui ment à propos d'Abou El Hassan El Asha'âri" :

"Ces adeptes de l'anthropomorphisme n'ont rien voulu savoir et ont déclaré que l'Adoré (Allah) a un pied, des dents, des angles et qu'Il descend sur terre en personne sous la forme d'un jeune homme !" etc.


Les savants Shaféites qui ont prévenu le gouverneur à leur sujet, les ont décrits comme étant un groupe de racailles, de vauriens qui se revendiquent Hanbalites !

Ils ont demandé au gouverneur de prendre des sanctions à leur encontre.


L'Imam "Ahmed" est bien entendu innocent quant à cette attribution. »

Lien : http://aslama.com/forums/showthread.php?t=3323


Pour vous situer on est à Bagdad, dans le fief des Hanbalites, il se trouvait une foule parmi eux qui étaient des vauriens, semeur de fitna et troubles, c’étaient des Mouchabiha / Moujassima (anthropomorphistes), ce groupe qui a fait tellement de tort au point que le calife s’en mêle en personne et promulgue un Edit suite aux plaintes des gens et des savants à propos de ce groupe de Mouchabiha (les salafs des wahhabites)

Et on voit dans ce qui leur est reproché par le calife comme le rapporte l’Imam Ibn Al Athir la même Âqida que les wahhabites d’aujourd’hui sobhan Allah :


"...vous prétendez que la laideur de vos visages est à l'image du Seigneur des mondes, et que votre forme hideuse est identique à Sa forme !

Vous citez les mains, les doigts et les pieds, l'ascension dans le ciel et la descente sur terre, Que S'élève Allah et qu'Il soit soustrait de ce que disent les injustes et les négateurs, comme il se doit à Sa gloire, etc."



Eh bien l’Imam Al Tabari a été victime de ce même groupe, le frappant, lapidant sa maison, le forçant à y demeurer comme en résidence surveillée, empêchant les gens de venir lui rendre visite !!



C’est ce que nous apprend l’histoire, mais ces gens ne lisent pas, alors je conseille mes frères et sœurs de ne pas être comme les wahhabites/salafis, lisez l’histoire, apprenez qui sont les groupes qui les ont précédé dans ces énormités qu’ils professent aujourd’hui, qu’en disent les savants.



Et comme les wahhabites aiment les preuves et afin que ce dossier sur l’Imam Al Tabari soit le plus complet possible et qu’il n’y ai rien à redire, on va produire les références de tout ce qu’on prétend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Est-ce vrai que ces Mouchabiha empêchaient l’Imam de recevoir des visites ?

Voici ce qu’en dit l’Imam Al Dhahabi dans son livre « Al Siyar » :




قال الحاكم: سمعت حسينك بن علي يقول: أول ما سألني ابن خزيمة فقال لي: كتبت عن محمد بن جرير الطبري ؟ قلت: لا، قال: ولم ؟ قلت: لانه كان لا يظهر، وكانت الحنابلة تمنع من الدخول عليه، قال: بئس ما فعلت، ليتك لم تكتب عن كل من كتبت عنهم، وسمعت من أبي جعفر.


قال الحاكم: وسمعت أبا بكر بن بالويه يقول: قال لي أبو بكر بن خزيمة: بلغني أنك كتبت التفسير عن محمد بن جرير ؟ قلت: بلى، كتبته عنه أملاء، قال: كله ؟ قلت: نعم، قال: في أي سنة ؟ قلت: من سنة ثلاث وثمانين إلى سنة تسعين ومئتين.

قال: فاستعاره مني أبو بكر، ثم رده بعد سنين، ثم قال: لقد نظرت فيه من أوله إلى آخره، وما أعلم على أديم الارض أعلم من محمد بن جرير، ولقد ظلمته الحنابلة.
14/272-273 سير أعلام النبلاء


Je vais vous traduire ce qui nous intéresse à savoir la réponse d’un savant à qui l’Imam Ibn Khouzayma demande s’il a reçu de la science de l’Imam Al Tabari, et le savant de répondre :


وكانت الحنابلة تمنع من الدخول عليه

« Les Hanbalites interdisaient de le voir » !!!



Puis plus loin Al Dhahabi cite les propos de l’Imam Ibn Khouzayma qui dit à propos du tafssir de l’Imam Al Tabari :


ثم قال: لقد نظرت فيه من أوله إلى آخره، وما أعلم على أديم الارض أعلم من محمد بن جرير، ولقد ظلمته الحنابلة.

« puis je l’ai consulté du début à la fin, et je ne connais pas sur terre plus savant que Mohamed Ibn Jarir (Al Tabari) et les Hanbalites l’ont oppressé (ont été injustes envers lui)



Après ça l’Imam Al Dhahabi conclut ainsi, en reconnaissant le mal qu’a subi l’Imam Al Tabari par la faute de ces vauriens Mouchabiha :


...وقد وقع بين ابن جرير وبين ابن أبي داود، وكان كل منهما لا ينصف الآخر، وكانت الحنابلة حزب أبي بكر بن أبي داود، فكثروا وشغبوا على ابن جرير، وناله أذى، ولزم بيته، نعوذ بالله من الهوى.


« …et il y’a eu des différends entre Ibn Jarir (Al Tabari) et le fils d’Abi Daoud, et aucun des deux n’était équitable envers l’autre, et les Hanbalites étaient les partisans d’Abi Bakr fils d’Abi Daoud, alors ils ont crée beaucoup de soucis à Ibn Jarir, et du mal l’a touché de leur part, et il s’est consigné chez lui, nous demandons refuge auprès d’Allah des passions » !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Voici encore un épisode du drame qu’a vécu ce grand Imam au milieu de ces fanatiques qui ont exercé sur lui un terrorisme intellectuel, limitant ses déplacement, empêchant les gens de le voir et de prendre de lui la science.

Yaqoute Al Hamawi rapporte dans son livre « Mou’âjam Al Oudaba’a » :




قال الحموي في معجم الأدباء:9/جزء18/57 في ترجمة الطبري:



فلما قدم إلى بغداد من طبرستان بعد رجوعه إليها تعصب عليه أبو عبد الله الجصاص، وجعفر بن عرفة، والبياضي. وقصده الحنابلة فسألوه عن أحمد بن حنبل في الجامع يوم الجمعة وعن حديث الجلوس على العرش.


فقال أبو جعفر: أما أحمد بن حنبل فلا يعد خلافه. فقالوا له: فقد ذكره العلماء في الاختلاف فقال: ما رأيته روى عنه ولا رأيت له أصحاباً يعول عليهم. وأما حديث الجلوس على العرش فمحال ثم أنشد:


سبحان من ليس له أنيس ... ولا له في عرشه جليس

فلما سمع ذلك الحنابلة منه وأصحاب الحديث وثبوا ورموه بمحابرهم وقيل كانت ألوفاً، فقام أبو جعفر بنفسه ودخل داره، فرموا داره بالحجارة حتى صار على بابه كالتل العظيم، وركب نازوك صاحب الشرطة في عشرات ألوف من الجند يمنع عنه العامة، ووقف على بابه يوماً إلى الليل وأمر برفع الحجارة عنه.



Traduction :


« quand il est arrivé à Bagdad de Tabaristane après son retour en tabaristan, se sont fanatisé contre lui Abou Abdillah Al Jassas, jaâfar Ibn Arafa et Al Bayadi. Et les Hanbalites se sont dirigé vers lui et l’ont interrogé à propos de l’Imam Ahmed, dans la Mosquée le jour du vendredi, et à propos du hadith de « joulous (hadith qui mentionne qu’Allah fera asseoir sayiduna Mohamed avec lui sur le trône).
Abou Jaâfar (Al Tabari) dit alors : concernant Ahmed Ibn Hanbal son avis n’est pas pris en compte dans les divergences.
Ils (les Hanbalites) lui disent : mais les savants l’ont cité dans les divergences.
Il dit : je n’ai pas vu qu’on rapporte de lui (des avis juridiques)ni j’ai vu qu’il a des compagnons sur qui on peut compter (pour former une école de Fiqh).
Quant au hadith de « Joulous » (asseoir le prophète avec lui sur le trône) c’est impossible ! Puis il a récité un ver dans lequel il exalte Allah d’une telle chose.
Quand les Hanbalites ont entendu cela ainsi que les gens du hadith (as’haboul hadith) ils se sont dressés et lui ont jeté dessus leur encriers, et on dit que c’était des milliers.
Alors Abou Ja’âfar (Al Tabari) s’est levé lui-même et est entré dans sa maison, ils ont alors jeté des pierres sur sa maison au point qu’il s’est formé devant sa porte comme un immense monticule.
Et Nazouk le chef de la police est intervenu à la tête de dizaine de miliers de soldats pour dégager la foule, ils sont resté devant sa porte (de l’Imam) toute la journée, jusqu'à la nuit, et il a ordonné qu’on retire les pierres de deavnt chez lui »

La Illaha Illa Allah, on ne peut prendre connaissance de tels événnements sans un pincement au cœur et sans une pensée très forte pour ce grand savant et ce qu’il a enduré de par la faute de ces gens qui l’ont maltraité de son vivant et qui ont le culot de venir aujourd’hui mentir sur lui et prétendre qu’il partage leur crédo.


Vous imaginez ce lynchage public, un grand Imam qu’on lapide comme si c’était la stèle de satan au Hajj !!



L’Imam en est arrivé sous ce terrorisme intellectuelle a leur écrire une lettre dans laquelle il s’excuse, et a même été jusqu'à mettre certains propos ambigus dans son tafssir par complaisance envers eux.

Mais malgré cela cet Imam de génie a toujours glissé dans ces propos ambigus ce qui les rend clairs pour les gens de savoir et de bonne âqida seuls les idiots Mouchabiha resteront dans leurs doutes.


Et nous finissons par cette parole de l’Imam Al Tabari que nous rapporte Yaqoute Al Hamawi dans son livre « mou’âjam Al Oudaba’a » d’après Abou Bakr Ibn Kamil
une parole qui restera à jamais comme une épée de vengeance d’Allah envers les menteurs et ceux qui essaient de coller à l’Imam des propos ou croyances d’innovation :


قال أبو بكر بن كامل: حضرت أبا جعفر حين حضرته الوفاة فسألته أن يجعل كل من عاداه في حل، وكنت سألته ذلك لأجل أبي الحسن بن الحسين الصواف لأني كنت قرأت عليه القرآن فقال: كل من عاداني وتكلم في حل إلا رجلاً رماني ببدعه.



« Abou bakr Ibn Kamil a dit : j’étais chez Aba Ja’âfar (Al Tabari) quand il mourut, alors je lui ai demandé de pardonner à tout ces ennemis, et je lui avais demandé cela pour Abi Al Hassan Ibn Al Hassan Al Sawwaf, parce que j’avais appris auprés de lui le Coran.
Il (Al Tabari) dit alors : tout un qui a été mon ennemi ou qui a parlé sur moi est pardonné, Sauf un homme qui m’a attribué une innovation »


Alors comme c’est son droit, et que c’est la wassiya d’un mort qui a son poids en Islam, on ne peut aller contre ni pardonner là où l’Imam n’a pas pardonné, de ce fait nous ne laisserons jamais qui que ce soit attribuer ici une innovation à l’Imam Al Tabari



Qu’Allah t’agrée sayidi al Imam et qu’il fasse du paradis Al Firdaws ta demeure éternelle, avec comme compagnons les Prophètes, les véridiques et les martyrs.


Allahouma accepte de moi cette déffense de l’Imam, Bi jahi sayidina Mohamed et bi jahi ce noble Imam


FRERE RAZES10

http://www.aslama.com/forums/showthread.php?t=30107
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La croyance de l'Imam Tabari (du Salaf)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le Salafisme [as Salafiya] & le Wahhabisme [al Wahabiya] :: Le courant Wahhabite :: Mensonges - Falsifications - Trucages - Dissimulations-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit