AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le prophète (saws) a dit "Je suis le meilleur Salaf"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Le prophète (saws) a dit "Je suis le meilleur Salaf"   

LIRE LE SUJET COMPLET ICI EGALEMENT : http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com/la-salafiyya-le-salafisme-f17/la-secte-wahabite-methode-a-l-endoctrinement-t201.htm


5. L'abus d'utilisation du hadith "ne suis-je pas un bon salaf pour toi ?"

Une preuve à travers ce hadith :

Le Prophète (Paix et bénédiction d'Allah sur lui) qui a dit à sa fille Fatima : « Quel bon Salaf je suis pour toi. »,

Nous pouvons voir dans ce hadith l'art et la manière de la salafya à induire les gens en erreur. Afin de faire croire que le Prophète salla Allahou 3alayhi wa salam dit lui-même qu'il est salaf [-> dans le sens où cela l'engage à croire aux prescriptions de cette obédience déviée]


La vérité sur ce hadith volontairement toujours traduit de manière partielle, est bien évidemment tout autre. Mais le novice qui vient de rentrer dans l'Islam, n'aura pas le reflexe de se rendre compte que tous les mots du hadith sont traduit en français sauf le mot "salaf". Profitant de la bonne foi des nouveaux arrivants en Islam, al firqa al wahabiya (obédience salafie) manipule les cœurs de nos frères et sœurs et les propos faussement attribués au Prophète

Le hadith complètement traduit en langue française donne ceci :

« Ne suis-je pas un bon exemple à prendre pour toi » et non pas « ne suis-je pas un bon ‘salaf’ pour toi »

La question est de savoir pourquoi cette obédience ne traduit pas ce hadith complètement ?

Elle joue sur les mots, en profitant de la méconnaissance de nos frères et sœurs.
(pour les jeux de mots des salafis, voir aussi ici)

Dieu aussi utilise le mot "salaf" dans le Coran… Et cela, les salafis, pour la plupart, ne le savent pas. Rappelons que leur but n'est pas d'apprendre l'Islam, mais les précèptes de la salafya:

8.38. Avertis les infidèles que s’ils mettent fin à leur impiété, leurs fautes passées seront pardonnées, mais que s’ils récidivent, ils n’auront plus qu’à méditer l’exemple des peuples qui les ont précédés.(Sourate al anfal n°8 / v 38). (Sourate le butin n°8, verset n°38)

Le terme utilisé par Allah pour désigner les fautes qu'on commis les pires des mécréants ennemis de l'Islam.

Pour ne pas laisser la place au doute et encore moins à leurs tentatives constantes d'explications farfelues, voici la raison de ce verset et son explication (exégèse = tafsir), par l'un des plus grands et éminents savants de l'Islam, à savoir Sheykh Isma'il Ibn Kathir, sommité, pleinement reconnus par la communauté scientifique, qui fait l'objet d'un consensus…

Ce verset n°38 de la sourate Les butins n°8, a été révélé à l'occasion de la bataille de Badr.

Donnez le ce verset et vous verrez que subitement, ils vont se mettre à le traduire (ou à essayer de le traduire) et à lui donner un sens, en expliquant que Salaf ici veut dire "qui ont précédé" et qu'il faut traduire toute la phrase...

Par contre concernant le hadith cité plus haut, la non, on ne traduit que partiellement...

Ceci fait parti de leur stratégie dans la manipulation et ils en chopent malheuresement plus d'un avec ce genre de bassesses et de malhonneteté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
Admin
Administrateur


Nombre de messages : 848

MessageSujet: Re: Le prophète (saws) a dit "Je suis le meilleur Salaf"   

4. Qui sont les « salafs » ?

Attention, le terme « salafs » ne désigne pas obligatoirement des gens purs et saints.

Ce mot là, n’est pas apparu à une certaine époque, en réponse à certains mouvements dissidents dans notre religion. Mais il existait bien du temps du Prophète Mouhammad.

Dans le Coran, à chaque fois que le mot « salaf » a été utilisé par Allah, c’était dans le but de désigner des évenement antérieurs, des exemples etc...


Les preuves par le Coran :


Le terme « salaf » utilisé dans le cadre de l’usure



الَّذِينَ يَأْكُلُونَ الرِّبَا لاَ يَقُومُونَ إِلاَّ كَمَا يَقُومُ الَّذِي يَتَخَبَّطُهُ الشَّيْطَانُ مِنَ الْمَسِّ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ قَالُواْ إِنَّمَا الْبَيْعُ مِثْلُ الرِّبَا وَأَحَلَّ اللّهُ الْبَيْعَ وَحَرَّمَ الرِّبَا فَمَن جَاءهُ مَوْعِظَةٌ مِّن رَّبِّهِ فَانتَهَىَ فَلَهُ مَا سَلَفَ وَأَمْرُهُ إِلَى اللّهِ وَمَنْ عَادَ فَأُوْلَـئِكَ أَصْحَابُ النَّارِ هُمْ فِيهَا خَالِدُونَ

2.275. Ceux qui pratiquent l’usure se présenteront, le Jour de la Résurrection, comme des aliénés possédés par le démon et ce, pour avoir affirmé que l’usure est une forme de vente, alors que Dieu a permis la vente et a interdit l’usure. Celui qui, instruit par cet avertissement, aura renoncé à cette pratique pourra conserver ses acquis usuraires antérieurs et son cas relèvera du Seigneur, mais les récidivistes seront voués au Feu éternel.
(Sourate al baqara n°2 / v 275)




Le terme « salaf » utilisé pour désigner les péchés des pires ennemis de l’Islam, qui ont combattu Allah, le Prophète et les compagnons lors de la bataille de Badr. Et qui avait à la tête des « salafs » justement, le diable lui-même :


قُل لِلَّذِينَ كَفَرُواْ إِن يَنتَهُواْ يُغَفَرْ لَهُم مَّا قَدْ سَلَفَ وَإِنْ يَعُودُواْ فَقَدْ مَضَتْ سُنَّةُ الأَوَّلِينِ

8.38. Avertis les infidèles que s’ils mettent fin à leur impiété, leurs fautes passées seront pardonnées, mais que s’ils récidivent, ils n’auront plus qu’à méditer l’exemple des peuples qui les ont précédés.(Sourate al anfal n°8 / v 38)




Le terme « salaf » utilisé dans un cadre d’interdiction d’épouser des femmes bien précises :


وَلاَ تَنكِحُواْ مَا نَكَحَ آبَاؤُكُم مِّنَ النِّسَاء إِلاَّ مَا قَدْ سَلَفَ إِنَّهُ كَانَ فَاحِشَةً وَمَقْتاً وَسَاء سَبِيلاً

4.22. Désormais, n’épousez plus les femmes que vos pères ont eues pour épouses. Cette interdiction ne s’applique pas au passé. En fait, une telle pratique constitue un acte abominable, une ignominie et une union odieuse.(sourate An-nissa n°4, v 22)


حُرِّمَتْ عَلَيْكُمْ أُمَّهَاتُكُمْ وَبَنَاتُكُمْ وَأَخَوَاتُكُمْ وَعَمَّاتُكُمْ وَخَالاَتُكُمْ وَبَنَاتُ الأَخِ وَبَنَاتُ الأُخْتِ وَأُمَّهَاتُكُمُ اللاَّتِي أَرْضَعْنَكُمْ وَأَخَوَاتُكُم مِّنَ الرَّضَاعَةِ وَأُمَّهَاتُ نِسَآئِكُمْ وَرَبَائِبُكُمُ اللاَّتِي فِي حُجُورِكُم مِّن نِّسَآئِكُمُ اللاَّتِي دَخَلْتُم بِهِنَّ فَإِن لَّمْ تَكُونُواْ دَخَلْتُم بِهِنَّ فَلاَ جُنَاحَ عَلَيْكُمْ وَحَلاَئِلُ أَبْنَائِكُمُ الَّذِينَ مِنْ أَصْلاَبِكُمْ وَأَن تَجْمَعُواْ بَيْنَ الأُخْتَيْنِ إَلاَّ مَا قَدْ سَلَفَ إِنَّ اللّهَ كَانَ غَفُوراً رَّحِيماً


4.23. Il vous est interdit d’épouser vos mères, vos filles, vos sœurs, vos tantes paternelles, vos tantes maternelles, les filles de vos frères, les filles de vos sœurs, les nourrices qui vous ont allaités, vos sœurs de lait, vos belles-mères, vos belles-filles, qui sont nées des femmes avec lesquelles vous avez consommé le mariage. Toutefois, il n’y a pas d’interdiction si le mariage avec la mère n’a pas été consommé. Il vous est également interdit d’épouser les femmes de vos propres fils et d’avoir pour épouses deux sœurs en même temps. Cette interdiction ne concerne pas le passé, car Dieu est Clément et Miséricordieux.(sourate an-nissa n°4 / v 23)



Le terme « salaf » utilisé dans le cadre du péché lors de la sacralisation :


يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ لاَ تَقْتُلُواْ الصَّيْدَ وَأَنتُمْ حُرُمٌ وَمَن قَتَلَهُ مِنكُم مُّتَعَمِّداً فَجَزَاء مِّثْلُ مَا قَتَلَ مِنَ النَّعَمِ يَحْكُمُ بِهِ ذَوَا عَدْلٍ مِّنكُمْ هَدْياً بَالِغَ الْكَعْبَةِ أَوْ كَفَّارَةٌ طَعَامُ مَسَاكِينَ أَو عَدْلُ ذَلِكَ صِيَاماً لِّيَذُوقَ وَبَالَ أَمْرِهِ عَفَا اللّهُ عَمَّا سَلَف وَمَنْ عَادَ فَيَنتَقِمُ اللّهُ مِنْهُ وَاللّهُ عَزِيزٌ ذُو انْتِقَامٍ

5.95. Ô vous qui croyez ! Ne tuez pas de gibier quand vous êtes en état de sacralisation. Quiconque en tuera volontairement devra envoyer en offrande à la Ka`ba une tête de bétail ayant la même valeur que le gibier tué, selon l’estimation de deux personnes intègres parmi vous. Il peut aussi expier sa faute en nourrissant un nombre déterminé de pauvres ou en endurant un jeûne équivalent, afin d’éprouver le tort qu’il aura commis. Dieu pardonne ce qui appartient au passé, mais Il punit celui qui récidive, car Dieu est Puissant et Implacable quand Il sévit.
(sourate Al Ma’ida n°5 / v 95)



Le terme « salaf » utilisé pour désigner l’engloutissement de Pharaon et de sa suite :


فَجَعَلْنَاهُمْ سَلَفاً وَمَثَلاً لِلْآخِرِينَ

43.56. Faisant d’eux un exemple et une leçon pour les peuples à venir.(sourate Az-Zoukhrouf n°43 / v 55-56)


Il faut donc bien comprendre que le mot « salaf » n’a pas forcemment une connotation positif dans notre religion. C’est Allah Lui-même… qui en fait l’utilisation.



http://oussoul.over-blog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salafisme-wahhabisme.weshforum.com
 

Le prophète (saws) a dit "Je suis le meilleur Salaf"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur le Salafisme [as Salafiya] & le Wahhabisme [al Wahabiya] :: Le courant Wahhabite :: Mensonges - Falsifications - Trucages - Dissimulations-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit